insultes: comment répondre à une agression?

Les femmes face à l'augmentation de l'insécurité en France

Insultes:

Que faire lorsque l’autre me manque de respect?

Comment répondre aux agressions verbales sans se mettre en danger?

répondre aux insultes ou pas?

Doit-on répondre aux insultes ou se taire?  Doit-on réagir aux insultes ou bien les ignorer? Ignorer les insultes est-ce se laisser faire, cautionner ou se soumettre?

1. Votre attitude actuelle

Doit-on répondre aux insultes par l’indifférence, la colère, l’insulte, l’agression, la fuite…?

2. Insultes provocatrices : pourquoi répondre?

Les insultes provocatrices sont des insultes gratuites, souvent impersonnelles, qui mélangent provocation et manque de respect dans l’unique but d’obtenir une réaction vive ou une manifestation de violence chez l’autre. Comment répondre aux insultes provocatrices? En évitant de rentrer dans le petit jeu de l’agresseur.

2.1 Je ne me sens pas responsable de ton agressivité

L’insulte provocatrice est celle qui force une réaction chez l’autre afin de justifier un acte de violence. Il est donc préférable d’ignorer ce type d’agression, mais « préférable » ne signifie pas « facilement acceptable ». L’insulte provocatrice mise sur le manque de respect  afin de forcer une réaction vive de notre égo ou bien de faire déborder notre seuil de tolérance au stress. En d’autres termes, elle chercher à nous faire « péter les plombs ». L’indifférence , en réponse à une insulte provocatrice, permet de laisser l’agresseur porter la responsabilité de sa violence et refuser de la laisse nous envahir. (Voir article: Les personnalités Toxiques – Comment se protéger? Lillian Glass). 
Cette indifférence doit se traduire dans les mots tout comme dans l’attitude corporelle, ce qui peut demander un peu d’exercice pratique. Les cours de self défense sont de très bons conseils pour travailler cette gestion du stress et ne pas se laisser facilement déstabiliser par l’insulte provocatrice.

2.2 L’agresseur agressé…

En cours de self défense, il arrive fréquemment que certaines personnes réagissent vigoureusement pour exprimer leur désaccord quant à l’indifférence face à une insulte provocatrice. « Moi je lui rentre dedans! Si plusieurs personnes osaient répondre aux insultes par l’agressivité, Si les gens avaient plus de courage pour réagir,  les agresseurs ne séviraient pas aussi facilement . »

agressions verbales : Faut-il répondre par l'insulte et l'agressivité?

agressions verbales : Faut-il répondre par l’insulte et l’agressivité?

J’ai été de celles qui pensent ainsi. Comme je l’ai écrit, j’ai été victime de plusieurs agressions. Je me faisais agresser verbalement par des inconnus 10 à 15 fois parfois par jour sans comprendre pourquoi cela tombait systématiquement sur moi.  Ne comprenant pas la raison de cette violence gratuite, j’avais peur pour ma sécurité, j’étais constamment angoissée à l’idée de sortir ou de rentrer tard ou seule chez moi. Mais à force d’être confrontée à ce manque de respect d’autrui,  ma peur est devenue de la rage. J’en voulais aux hommes d’être irrespectueux et aux femmes qui s’habillaient « sexy » de dévaloriser la féminité. Rien que ça! Ma colère nourrissait mon agressivité que je pensais être la conséquence du manque de savoir vivre d’autrui. Mon seuil de tolérance aux incivilités était tellement mis à l’épreuve que j’aurais pu en venir aux mains à la moindre insulte provocatrice. Je ne savais pas en réalité que ma colère était la résultante de mon besoin d’apprendre à assurer seule ma sécurité. En répondant avec agressivité, je me faisais non seulement autant agresser mais plus violemment. Certes je n’avais plus peur, ou plutôt je masquais ma peur en haussant la voix mais la colère grandissait en moi. Et la colère est aussi destructrice que la peur à l’intérieur de soi.  Depuis j’ai aussi compris que mes angoisses et ma colère se traduisaient dans mon attitude corporelle, ce qui était certainement à la base de nombreuses tentatives d’agressions. J’ai également compris que personne ne peut me manquer de respect à moins que leurs paroles ne fassent échos en moi et que je me laisse ainsi influencer et déstabiliser. Aujourd’hui, Je n’ai plus besoin d’exiger le respect d’autrui. Si l’autre m’agresse, je lui laisse son comportement, sa colère et sa violence sur les bras tout en continuant ma route.

3. La relation toxique

3.1 Insultes et humiliation: Que faire face au harcèlement?

L’insulte humiliante est celle qui vise à rabaisser, harceler, dévaloriser l’autre afin de le soumettre ou le faire sentir inférieur, d’exercer un contrôle sur lui. Personnelles, répétées, et proférées par des personnes que la victime côtoie régulièrement, ces insultes génèrent un sentiment de culpabilité chez celui ou celle qui les subi. Il n’y a pas de « bonne façon » de réagir face à ce type d’insultes, la soumission comme la violence ou l’indifférence pouvant tour à tour satisfaire le besoin tyrannique de l’agresseur.  La meilleure façon de se protéger des insultes humiliantes est de ne jamais chercher à excuser ni tolérer les premières. L’agresseur a certainement besoin d’être aidé et accompagné sur le plan thérapeutique et votre accompagnement, s’il y a, ne devrait se limiter qu’à la compassion et le soutien de sa démarche. Les victimes endurent et s’enferment dans ce harcèlement lorsqu’elles estiment « ne pas avoir le choix » ou encore « par besoin » d’une sécurité ou d’un aspect que l’autre leurs procure. « Que vais-je devenir si? » – « Que va t-il/elle devenir si? ». La dépendance et le silence sont précisément les forces de l’agresseur. Face aux insultes humiliantes, la tâche la plus difficile mais indispensable est de sortir de la blessure d’humiliation pour oser demander de l’aide.

Recherches utilisées:

doit-on répondre aux insultes, menaces, réagir aux agressions verbales, insultes provocatrices, insultes et provocation, insultes humiliantes, acte de violence, se taire face aux insultes, personne toxique, manque de respect.